Drapeau des Pays-Bas : tricolore (rouge, blanc et bleu), ses origines

132
Partager :

À la limite entre le Saint Empire romain germanique et le Royaume français, le territoire des Pays-Bas était très convoité par ses puissants voisins. Le pays ne disposait pas à cette époque d’un drapeau unique, mais plutôt d’un ensemble de drapeaux. Chaque province avait, en effet, son propre drapeau. C’est après son indépendance que le pays s’est doté de son drapeau national tricolore composé de trois bandes horizontales (rouge, blanc et bleu). Quelle est l’origine de ce drapeau ?

Origine du drapeau des Pays Bas

Le drapeau des Pays Bas trouve sa source dans la guerre de 1568 à 1648. Il s’agit de la guerre d’indépendance (guerre des Quatre-Vingts Ans) qui opposa les Pays-Bas à l’Espagne. L’actuel drapeau néerlandais est dérivé du premier drapeau utilisé comme emblème national : la « bannière des princes » ou le « Prinsenvlag ». Celui-ci est utilisé pendant la révolte qui allait conduire à la libération du territoire néerlandais. Selon l’histoire, c’est Guillaume d’Orange qui fut le précurseur du drapeau tricolore néerlandais. En effet, ce dernier dispose d’un drapeau appelé « Drapeau du prince ». Il s’agit aussi d’un drapeau tricolore composé d’orange, du blanc et du bleu. C’est Guillaume 1er d’Orange-Nassau qui avait guidé la révolte des Pays-Bas Espagnols contre le Royaume d’Espagne du roi Philippe II. Il donna aux sept provinces son drapeau le « Prinsenvlag ».

A lire en complément : Comment postuler pour travailler sur un bateau de croisière ?

Au fil du temps, la couleur orange de la bande supérieure sera remplacée par le rouge. Selon une hypothèse, la couleur orange ne résiste pas aux intempéries et elle est surtout peu lisible en mer. C’est la raison pour laquelle l’orange sera remplacée par le rouge au XVIIème. Ce choix deviendra officiel en 1937. Cependant, depuis XIXème siècle, une banderole orange flotte au-dessus du drapeau tricolore (rouge, blanc, bleu) pendant les grands événements nationaux en guise d’hommage à Guillaume d’Orange.

Chaque couleur du drapeau des Pays Bas a sa propre signification.

A lire également : Comment installer un auvent ?

Rouge : symbole du sang versé

Blanc : « liberté et indépendance »

Bleu : « appartenance et mer aux puissances marines ».

Quelles sont les provinces des Pays-Bas ?

Depuis le 1er janvier 1986, les Pays-Bas comptent 12 provinces après à la création de la province du Flevoland. Chaque province dispose de sa capitale.

Hollande-Septentrionale

Aussi connue sous le nom de Hollande-du-Nord, la province Hollande-Septentrionale fut établie en 1840. Elle a pour capitale Haarlem avec plusieurs autres villes d’importance comme Zaandam, Amsterdam, Hoom, Le Helder ou encore Alkmaar.

Hollande-Méridionale

Encore appelée la Hollande-du-Sud, cette province est située sur l’ouest des Pays-Bas. Sa capitale est La Haye. Elle compte plus de trois millions d’habitants. Parmi ses grandes villes, figure Rotterdam et Scheveningen. Elle a été aussi créée en 1840.

Zélande

Province maritime du pays, la Zélande se trouve dans le Sud-Ouest des Pays-Bas. Sa capitale est Middelburg. Elle abrite les plus belles plages du pays et compte moins d’un million d’habitants. Vlissingen et Domburg constituent les autres villes d’importance de cette province.

Brabant-Septentrional

Elle constitue la troisième plus grande province du pays et se trouve dans la partie sud. Les villes de cette province contribuent fortement à l’évolution de l’industrie néerlandaise. Sa capitale est Bois-le-Duc.

Ultrecht

Cette province constitue un pôle religieux du pays. Elle est située dans le centre du pays. Elle abrite une université historique et des monuments chrétiens. La population de cette province est de plus d’un million d’habitants.

Frise

La Frise est la plus grande des 12 provinces que comptent les Pays-Bas. Elle s’étend sur une superficie de 5 749 km2 avec moins de 1 million d’habitants. Sa capitale est Leeuwarden.

Groningue

Située dans le nord du pays, Groningue abrite de nombreuses œuvres historiques. Elle compte dix communes avec une population de moins d’un million d’habitants.

Drenthe

Elle fait partir des provinces du nord des Pays-Bas. Sa capitale est Assen et compte plus de 500 milles d’habitants. Elle abrite les mystérieux dolmens.

Overijssel

Cette province tire son nom de la rivière Ijssel qui forme une frontière naturelle avec Gueldre. La population d’Overijssel est estimée à plus de 1 million d’habitants. Sa capitale est Zwolle et s’étend sur une superficie de 3 421 km².

Gueldre

Elle constitue la deuxième plus grande province du pays. Sa superficie est estimée à 5 136 km². Gueldre compte plus de 2 millions d’habitants et sa capitale est Arnhem.

Limbourg

Cette province se trouve dans le sud-est des Pays-Bas avec une population de plus de 1 million d’habitants. Sa capitale est Maastricht. Les autres grandes villes de cette province sont Venlo, Vaal, Geleen, Weert et Fauquemont-sur-Geule.

Flevoland

C’est la dernière province des Pays-Bas. Elle fut créée en 1986. La Flevoland se trouve à l’Est de la Hollande-Septentrionale. Elle est peuplée de moins de 1 million d’habitants.

De quel pouvoir disposent les provinces des Pays-Bas ?

Chaque province est dirigée par un commissaire du roi. Celui-ci est nommé par le souverain et dispose d’un mandat de 6 ans. Sur proposition des États provinciaux, le mandat du commissaire peut être renouvelé par arrêté royal. Chaque province est dotée d’un corps législatif. La nomination du commissaire fait suite à une consultation des membres du corps législatif. Ceux-ci sont élus par le peuple à travers un scrutin pour un mandat de 4 ans. Le roi constitue une figure symbolique dans la vie politique des Pays-Bas. Ainsi, le commissaire du roi dirige le corps législatif de sa province, mais ne dispose pas de voix lors des votes.

Contrairement aux États des États-Unis ou les provinces du Canada, les pouvoirs des provinces des Pays-Bas ne sont pas étendus, même si chacune d’entre elles dispose de son parlementaire local. Elles assurent juste la liaison entre les communes et l’État. Elles disposent que des pouvoirs administratifs. C’est donc le gouvernement qui exerce l’essentiel des pouvoirs politiques, financiers et juridiques et non les exécutifs provinciaux.

Partager :