Voyage à Venise : ne manquez pas Murano, Torcello et Burano

601
Partager :

Véritable chapelet d’îles, la lagune de Venise compte plus d’une centaine d’archipels naturels et artificiels. Venise est le plus populaire et le point de départ vers d’autres magnifiques îles. Pour votre prochain séjour à Venise, prenez d’assaut les visites à Murano, Torcello et Burano, afin de découvrir leur histoire singulière.

L’île de Murano, célèbre pour le soufflage de verre

L’île de Murano se situe à 2,5 km de Venise. Autrefois, elle servait de lieu de plaisance à la classe bourgeoise vénitienne, de même qu’aux écrivains et aux artistes. Murano est une grande île établie de part et d’autre d’un large canal. Du XVe au XVIe siècle, la plupart des verres utilisés en Europe provenaient de Murano. Elle doit donc sa réputation à cette activité, qui date en réalité du XIIIe siècle, et qui est toujours présente aujourd’hui.

A voir aussi : Corfou : les festivals d'hiver à ne pas manquer

Profitez de votre passage dans ce splendide archipel, connu pour son calme et sa douceur, pour visiter l’un des ateliers de verrerie. Cette attraction se fait de plus en plus rare sur l’île, mais certains artisans continuent tout de même de la proposer aux touristes. Ensuite, faites un tour au musée du verre, où vous pourrez admirer des verres d’exception. Ce sera aussi l’occasion d’en apprendre davantage sur toute l’histoire du verre à Murano.

vacances Venise île de Murano

A lire en complément : Montpellier : douceur de vivre dans le sud

Découvrez Torcello et sa magnifique cathédrale

Torcello est désigné comme le plus ancien archipel de la lagune de Venise. Avant le XIIe siècle, il était considéré comme l’île la plus riche de Venise. Torcello devait cette renommée à l’exploitation du sel et la commercialisation de la laine, qui étaient les principales activités de ses habitants. À la suite d’une épidémie de malaria, au début du XIIe siècle, l’île se vide de sa population. Actuellement, seule une poignée de personnes vivent encore sur cette île déserte.

Néanmoins, l’archipel a conservé deux extraordinaires édifices religieux qui méritent d’être visités. Premièrement, on retrouve la splendide cathédrale Santa Maria Assunta. Cette bâtisse très imposante date de l’année 639. Elle séduit par la beauté et le nombre de ses mosaïques. Encore intactes aujourd’hui, elles mettent en scène différentes étapes de la vie du Christ. Non loin de la cathédrale se trouve le sanctuaire Santa Fosca, construit en forme de coupole avec des arcades en marbre.

Burano est connue pour ses maisons aux couleurs vives

L’île de Burano se trouve à environ 1 km de Torcello. Cette charmante île de pêcheurs a été bâtie aux abords de deux canaux sur lesquels trônent fièrement des embarcations de diverses natures. La particularité de Burano, ce sont ses jolies petites maisons colorées. Ici, les façades des habitations arborent des coloris vifs comme le jaune, le bleu, le rose, le rouge, etc. Les cadres des portes et des fenêtres quant à eux sont peints en blanc.

Durant les siècles précédents, Burano était le temple de la fabrication de dentelles. Cette activité était l’apanage des femmes de pêcheurs qui vivaient sur l’archipel, mais elle a pratiquement disparu aujourd’hui. Vous pourrez toutefois avoir la chance d’apercevoir l’une des rares dentellières encore présentes sur l’île. Le cas échéant, ne manquez pas de visiter le musée de la dentelle dans lequel vous sera conté le récit de l’existence de cet art à Burano. L’unique église de l’archipel, Sant Martino Vescovo, avec son campanile tordu, est aussi un point d’arrêt intéressant, sans oublier les nombreuses boutiques de l’île.

Partager :